> Philippe Amiel (né en 1956) ans est sociologue et juriste de la santé.

DESS d’ethnométhodologie et docteur en droit, il a créé l'Unité de recherche en sciences humaines et sociales (URSHS) de l’Institut Gustave-Roussy à Villejuif, qu’il a dirigée pendant 10 ans (1995-2015), produisant de nombreux travaux sur les «survivants» du cancer.

À l’intersection du droit et de la sociologie, il a travaillé sur les normes en santé et particulièrement sur l’organisation et le droit des essais cliniques (Des cobayes et des hommes : expérimentation sur l’être humain et justice, Paris, Belles Lettres, 2011).

Il a publié une Ethnométhodologie appliquée (Lema, 2010) et une édition (avec A. Fagot-Largeault) de l’étude de Pierre-Charles Bongrand sur l’expérimentation humaine (L’expérimentation sur l’homme, sa valeur scientifique, sa légitimité, Villejuif, Presses de l’Institut Gustave Roussy, 2011).

Professeur des universités associé à Paris 8 de 2003 à 2009, il y a créé le DESS (puis master) de Droit des établissements de santé. Il enseigne aujourd’hui à l’université Paris-Diderot où il dirige le DIU de Droit de l’expertise médico-légale.

Philippe Amiel est chevalier dans l’ordre des Palmes académiques.